Consommation durable, tendances et styles de vie

La consommation durable ou consommation responsable est un mode de consommation qui respecte mieux la planète et la santé. Il prend en compte les critères du développement durable et il incite les consommateurs à consommer de manière intelligente en adoptant de nouveaux comportements d’achat et en changeant les habitudes quotidiennes de consommation. Pour apporter de plus amples informations à ce sujet, voici les tendances et styles de vie à adopter pour assurer une consommation durable !

Consommation durable, qu’est-ce que cela signifie exactement ?

La notion de consommation durable peut être résumée en quelques mots, dont : mieux acheter, mieux consommer et mieux jeter. Il faut effectivement s’intéresser aux produits plus écologiques et il faut éviter les gaspillages. Il faut également tenir compte du recyclage et il faut considérer les éventuels impacts écologiques, économiques, sanitaires et sociaux de toute consommation. En outre, avoir une consommation durable ou responsable signifie « consommer tout en préservant au maximum les ressources et l’environnement ». L’environnement se préserve aussi grâce à une meilleure gestion des ressources, une consommation d’énergie réfléchie, une prise de concience importante sur l’empreinte écologique de chacun au quotidien, des choix quand au moyen de transport et déplacement, par exemple privilégier le vélo en ville et donc augmenter le nombreuse de pistes cyclables,  promouvoir le transport ferroviare pour les marchandises…

Quels produits privilégier pour assurer une consommation durable ?

Compte tenu de tout cela, les produits à privilégier sont donc : les produits disposant de bilan carbone faible, les produits biologiques, les produits qui préservent la qualité des sols, des eaux et de l’air et les produits qui évitent les pollutions, la déforestation et l’épuisement des ressources.
Ensuite, il faut aussi s’intéresser aux produits fabriqués dans de bonnes conditions de travail c’est-à-dire pas de travail des enfants, respect des horaires et respect des conventions internationales sur le travail.
Et bien sûr, il faut également opter pour des produits « sains » respectueux des normes sanitaires et des normes d’hygiène de type : produits sans phtalates, sans bisphénol, sans produits toxiques, sans pesticides et sans intrants chimiques.
Par ailleurs, il est aussi préférable de s’orienter vers des produits qui ont un impact économique positif. C’est le cas par exemple des produits fabriqués localement via des circuits courts et des produits qui créent plus d’emploi et plus d’insertion sociale pour les travailleurs.
Enfin, il ne faut pas négliger les principes ethiques et moraux qui doivent être respectés lors de la fabrication de certains produits. Parmi ces derniers, il y a lieu de citer par exemple le respect du bien-être animal, le respect de l’équité et des libertés individuelles et aussi les principes qui contribuent au développement de l’intérêt général.
Quoi qu’il en soit, il faut admettre que les enjeux de la consommation responsable peuvent être contradictoires. Les démarches de consommation responsable sont effectivement très différentes si le consommateur décide de placer l’écologie au premier plan ou la santé ou l’économie locale.

Comments are closed.

Navigate