L’importance grandissante des diagnostics immobiliers

Les diagnostics immobiliers sont généralement réalisés dans le but d’écarter les risques qui peuvent menacer la sécurité ou la santé des acheteurs ou des locataires. Ils ont effectivement comme objectif de garantir qu’un logement est sûr et sain pour ses nouveaux occupants. Puis, ils dissipent aussi toutes confusion en renseignant principalement sur le type de logement, sa superficie réelle, sa date de construction, l’état de ses installations et la présence de substances toxiques.

Gros plan sur les différents types de diagnostics immobiliers.

Le diagnostic de performance énergétique

Le DPE est une démarche qui permet de classer le bien immobilier dans la catégorie de consommation qui lui convient. Cette catégorie va de A à G et à chaque lettre correspond une consommation d’énergie exprimée en kWh par an. Grâce au DPE, il est possible de mieux connaître la valeur économique de la maison et de décider si l’investissement constitue ou non un bon choix.

Le diagnostic plomb

Le constat de risque d’exposition au plomb est obligatoire pour les maisons construites avant le 1er janvier 1949, car celles-ci disposent souvent de revêtements muraux constitués de plomb. Les anciennes peintures murales contiennent effectivement du plomb, alors que d’après de récentes découvertes, cet élément a un impact négatif sur la santé.

Le diagnostic amiante

L’état d’amiante est obligatoire pour les bâtiments construits avant le 1er janvier 1997. Il permet de repérer la présence ou l’absence de matériaux ou de produits contenant de l’amiante dans un bien immobilier.
Dans le cas d’une forte présence d’amiante sur les lieux, il peut consister à réaliser tout un processus de désamiantage. Par contre, il est tout simplement programmé de manière régulière si son taux est faible ou modéré afin d’en suivre l’évolution.

Le diagnostic termite

Le diagnostic termite est obligatoire pour les maisons à ossature en bois et pour les maisons situées sur une zone considérée à risques. Réalisé par un diagnostiqueur immobilier, il consiste en un examen minutieux des charpentes, des escaliers et des autres planchers susceptibles d’abriter des termites. Ce qui amène donc le diagnostiqueur immobilier à s’assurer qu’il n’y ait pas de trous apparents sur les bois.
Souvent, le diagnostic termite est également accompagné du diagnostic état parasitaire, mais il convient de noter que ce dernier ne peut pas le remplacer. Il est vrai que les termites sont des insectes xylophages, mais elles peuvent générer des dégâts sérieux par rapport aux autres insectes de leur genre.

Laisser une réponse

Navigate