Faut-il encore investir dans un domaine viticole?

Le vin est à la fois une boisson et une façon de raconter notre histoire qui attire énormément les consommateurs. Étant donné cette fascination et cette passion pour le vin, beaucoup d’investisseurs se précipitaient dans la viticulture et la production de vin. Seulement, depuis la crise économique, le secteur a connu une énorme baisse. Que ce soit pour la consommation, l’exportation, la distribution, la filière viticole est dans une mauvaise passe. Les producteurs sont nombreux alors que l’écoulement est au plus bas, sans parler des produits étrangers qui débarquent sur le territoire. Au vu de ce fait, est-ce encore une bonne idée de réaliser un placement financier dans le domaine viticole ?

La viticulture et la viniculture, une belle opportunité ou des branches à risque:

Surtout pour la région bordelaise, la production de vin constitue la réputation principale de cette agglomération. Que ce soit sur le marché français ou même à l’étranger, tous sont sous le charme des vins bordelais. Toutefois, si auparavant ces derniers avaient monopolisé la vente et l’attention des clients. À ce jour, le choix est vaste et certains produits dépassent largement les attentes des amoureux de vins.

Le marché immobilier accueille à ce jour un tas de propriétés viticole à vendre surtout depuis quelques années. En effet, beaucoup de châteaux ou de petits vignerons décident de céder leur bien ou juste une partie afin de sauver leur passion. Par contre, les investisseurs sont également au courant de la situation. Effectivement, ils sont à la recherche d’un secteur où placer leur argent, mais ils veulent être surs d’avoir des profits. Ainsi, nous pouvons affirmer que le nombre d’hommes d’affaires qui favorisent l’achat de domaine viticole est en baisse surtout pour les Français.

Néanmoins, les investisseurs étrangers s’y risquent notamment les Asiatiques. Dans beaucoup de régions, le prix est en faveur des acheteurs. En outre, ils y voient une occasion à saisir pour une bonne affaire à des prix raisonnables voir bradés. Ils relèvent alors le défi en ayant un projet solide et bien fignolé. En plus, il est connu que les vins français ont meilleur goût. Ainsi, quand ces producteurs vont se lancer dans l’exportation, les produits auront un point d’avance et feront leur fierté.

La reprise de domaine viticole, un risque qui en vaut largement la peine:

La question que se posent les milliers d’investisseurs voulant entrer dans la viticulture et la viniculture est si le secteur peut encore avoir un bel avenir. Si nous nous fions aux informations et aux avis des producteurs, il est possible de croire à un retour sur investissement positif. Effectivement, la tâche est rude, mais les passionnés ne sont pas prêts à laisser tomber.

Il est évident que la consommation locale n’est plus suffisante pour tous les domaines viticoles. Les Français adorent certes le vin, mais le pouvoir d’achat de chaque ménage est en baisse constant. Donc, pour accroître le chiffre d’affaires, il est fondamental de viser également le marché international. Adopter l’exportation et proposer différentes sortes de vins pour avoir des cibles variés.

Pour conclure, le domaine viticole reste un placement financier envisageable, mais il demande une implication à fond. Il est impossible de s’autoproclamer vigneron pour produire des vins de haute qualité. En d’autres termes, afin de réussir dans ce secteur, une connaissance en œnologie est fortement utile.

 

Les commentaires sont clos

Navigate